Éditions courtes et longues
Aucun bien dans le panier
DÉCOUVREZ L’HISTOIRE ET LES AUTEURS DE LA MAISON !!!

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Éditions courtes et longues, téléchargez le dossier de presse réalisé pour les 10 ans de la maison !

NOUVEAU CATALOGUE ! ///////////////////////////

Vous pouvez télécharger ici la plaquette pédagogique pour utiliser en classe « Créer avec… » et « Toutes mes histoires de l’art ». En partenariat avec les libraires.

Quelques grammes de gourmandise, « Dans ma bibliothèque »

Gilles Stassart, Les Erreurs dans la cuisine (18 mai 2015)

Je vous parle souvent à travers mes recettes de certains des livres de ma bibliothèque. J’ai décidé aujourd’hui de créer une nouvelle rubrique dans mon blog que je vais intituler « Dans Ma Bibliothèque ». J’avoue que l’idée m’est venue après avoir découvert des tas de livres que je trouve maintenant indispensables grâce à d’autres copinautes blogueuses qui partageaient leurs lectures… Un blog n’est-il justement pas fait pour partager ? Cela m’a permis notamment de faire de jolies découvertes que je me suis empressée d’acheter.

Pour débuter cette rubrique, je vais partager avec vous mon avis sur un livre de cuisine un peu particulier. Il s’agit de l’ouvrage de Gilles Stassart Les Erreurs dans la cuisine paru dans la collection « Les Erreurs » des Éditions courtes et longues.

Gilles Stassart est journaliste, écrivain, cuisinier et réalisateur. Ce n’est qu’après l’écriture dans les domaines de l’art contemporain et de la cuisine qu’il passe aux fourneaux en 2005. Il côtoie de grands chefs et, à travers ses œuvres, crée ainsi des liens entre les Arts et la Cuisine.

Vous l’aurez donc compris, c’est une approche atypique de la cuisine, et c’est en cela que ce livre se démarque de tous mes autres livres de recettes… et oui, car il s’agit bien d’un livre de recettes puisque l’auteur illustre sa vision de la « pratique culinaire » par trente-trois recettes de grands chefs : d’Alain Passard à Michel Troisgros en passant par Jean-François Piège , Thierry Marx ou Marc Méneau avec lequel il a réalisé l’ouvrage La Conversation.

C’est à travers des peintures et des anecdotes historiques que l’on découvre la cuisine sous un autre angle. Saviez-vous que c’est à un apprenti de chez Antonin Carême qui avait oublié de piquer une pâte feuilletée avant la cuisson que le Vol-au-Vent doit son nom ? Ce pauvre homme lorsqu’il vit la pâte doubler de volume, s’écria en courant vers son chef « Elle vole au vent ». Et quoi de mieux qu’une recette de millefeuille du Chef pâtissier Nicolas Bernardé, meilleur ouvrier de France, pour illustrer cette anecdote ?

Vers le blog Quelques grammes de gourmandise

© ÉDITIONS COURTES & LONGUES   |   Contact   |   Points de vente   |   Conditions générales de vente
Site réalisé par Mosquito et Paris-Beyrouth, Horaires cinémas, Lebanese fashion.