Éditions courtes et longues
Aucun bien dans le panier
DÉCOUVREZ L’HISTOIRE ET LES AUTEURS DE LA MAISON !!!

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Éditions courtes et longues, téléchargez le dossier de presse réalisé pour les 10 ans de la maison !

NOUVEAU CATALOGUE ! ///////////////////////////

Vous pouvez télécharger ici la plaquette pédagogique pour utiliser en classe « Créer avec… » et « Toutes mes histoires de l’art ». En partenariat avec les libraires.

Livres comme l’air...

Marcel Proust / Betty Bone, La Madeleine de Proust (19 mai 2011)

NON NE PARTEZ PAS ! Oui c’est Proust mais non, vous ne devez pas avoir peur.
Ici c’est le Proust de l’enfance, de la douceur et de la magie. C’est le Proust qui appartient à tout le monde ! Même à moi qui n’ai pas lu la Recherche (je ne suis pas sûre de devoir avoir honte ! Si ?)...

L’idée est simple mais génialissime : trois extraits du premier volume de La Recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, sont illustrés par Betty Bone.
Le texte est une version abrégée du texte original des extraits choisis, ce qui rend le résultat accessible à tous tout en restant absolument fidèle au style du monstre sacré de la littérature française (je n’ai pas tout lu de notre ami Marcel mais j’ai souvent étudié des extraits de son oeuvre pendant mes études donc je connais quand même un peu que diable !). Le texte est dans son plus simple appareil mais toujours puissant. En effet, les extraits choisis sont particulièrement émouvants : l’épisode de la madeleine magique qui renferme un souvenir lointain, celui de Marcel enfant qui aime passionnément le baiser du soir de sa douce maman, et enfin la rencontre de la magnifique et cruelle petite Gilberte qui fait chavirer son coeur.
Betty Bone a eu le talent nécessaire pour rendre ce voyage au pays de Proust absolument éblouissant. Ses illustrations aux couleurs pops, ses aplats de couleurs qui se superposent, ce trait sûr et dynamique donnent à l’album une allure résolument moderne et carrément fun !
La madeleine-souvenir devient l’occasion d’une transformation surnaturelle, d’une métamorphose hallucinante : Marcel et la pièce autour de lui se décomposent pour devenir littéralement le souvenir, celui du village de son enfance qui sentait si bon...
La scène du baiser du coucher est une plongée vertigineuse dans les ténèbres de la chambre, progressivement illuminée par le rouge du baiser, celui qui obsède le petit Marcel avide d’affection.
Et Gilberte... Fascinante Gilberte... Les yeux tellement noirs qu’il prennent dans le souvenir de Marcel une teinte azure. Betty Bone rend d’ailleurs ce changement de couleur en dessinant la petit fille de plus en plus près, jusqu’à ne voir plus que son oeil dans lequel se mélangent toutes les couleurs... L’une de ses tâches de rousseur à la forme d’une étoile, quel détail ravissant...

Car Betty Bone, les détails elle s’y connait. Son style a beau avoir un aspect finalement assez épuré, il y a de la place pour les petites histoires cachées : des fourmis embarquent discrêtement des miettes de madeleine, un tableau avec ce que l’on dirait un visage qui pleure surmonte le lit de Marcel et n’apparaît pas dans toutes les images, un chat tente d’attraper un oiseau derrière un buisson pendant que Marcel est hypnotisé par Gilberte...
La collection "Petit Livre / Grand Texte" à laquelle appartient cet album, est l’une des plus intéressante que je connaisse. Elle permet aux enfants de découvrir (sans qu’ils en aient vraiment conscience) l’univers d’auteurs du patrimoine, et de les décomplexer lorsqu’ils seront plus âgés ("Proust ? Je l’ai lu quand j’avais sept ans avec Betty Bone pourquoi ? Même pas peur !"). Et ça réconcilie avec Proust les adultes traumatisés ! Depuis que j’ai lu cet album j’ai envie (enfin) de découvrir pour de vrai ce Proust si légendaire...

Merci aux Editions courtes et longues et à Betty Bone pour ce nouveau trésor !

Lire l’article en ligne...

© ÉDITIONS COURTES & LONGUES   |   Contact   |   Points de vente   |   Conditions générales de vente
Site réalisé par Mosquito et Paris-Beyrouth, Horaires cinémas, Lebanese fashion.