Éditions courtes et longues
Aucun bien dans le panier
DÉCOUVREZ L’HISTOIRE ET LES AUTEURS DE LA MAISON !!!

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Éditions courtes et longues, téléchargez le dossier de presse réalisé pour les 10 ans de la maison !

NOUVEAU CATALOGUE ! ///////////////////////////

Vous pouvez télécharger ici la plaquette pédagogique pour utiliser en classe « Créer avec… » et « Toutes mes histoires de l’art ». En partenariat avec les libraires.

Le Monde de Tran, Abigail

Loren Capelli, De ma fenêtre (12 juillet 2015)

De la fenêtre, le spectacle de la vie, au dehors, se déroule.
De la fenêtre, les heures, les jours, les saisons passent, défilent et se transforment. Dans son univers d’enfant, relayé par les traits de crayon de Loren Capelli, l’héroïne voit tout un monde et le brouhaha de la vie, tout un changement incessant de formes et de couleurs, un immense espace de jeu.
Elle s’initie, dans cette histoire, à la notion de temps. Ce temps qui s’égraine et qui passe au rythme lent des saisons, celui qu’elle contemple à l’extérieur au miroir du monde qu’est la fenêtre, celui qui pare les arbres de « feuilles multicolores ».
Chaque planche, par la force de la direction des traits, leur énergie, par de minuscules touches de couleurs très vives et par un ensemble au rendu sobre, distille une poésie de l’instant, et rend compte d’une vision enfantine.
La fenêtre, c’est le reflet de l’univers. Un monde, tout un monde, infini… Et notre héroïne, seul personnage paré de couleurs, à l’aube de ses sept ans, est un chaperon rouge, une note vive, vermillon, qui file d’une planche à l’autre.
Le temps, le rythme, l’anniversaire qui approche… Oui, mais après ? Après avoir eu sept ans, l’âge de raison ? Quelle saison ? C’est le temps de la latence qui arrive. Le bleu succède au rouge, le silence au brouhaha. C’est l’hiver, tout dort, patiente, se renouvelle, à l’état de germe. C’est l’instant de l’intériorité, de l’imaginaire ; des histoires que l’on se raconte caché sous une couverture, à l’abri « dans ce bazar »... Avant le grand final. La découverte d’un vaste linceul, de la magie de l’hiver… De l’apprentissage de la mort ? Ou du changement, encore à l’affût. Mais que notre héroïne, elle, devine et pressent, puisqu’elle grandit. Et, de la fenêtre, le monde rapetisse puisque, moi, je grandis…

Lire la chronique sur le blog Le Monde de Tran.

© ÉDITIONS COURTES & LONGUES   |   Contact   |   Points de vente   |   Conditions générales de vente
Site réalisé par Mosquito et Paris-Beyrouth, Horaires cinémas, Lebanese fashion.