Éditions courtes et longues
Aucun bien dans le panier
DÉCOUVREZ L’HISTOIRE ET LES AUTEURS DE LA MAISON !!!

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Éditions courtes et longues, téléchargez le dossier de presse réalisé pour les 10 ans de la maison !

NOUVEAU CATALOGUE ! ///////////////////////////

Vous pouvez télécharger ici la plaquette pédagogique pour utiliser en classe « Créer avec… » et « Toutes mes histoires de l’art ». En partenariat avec les libraires.

Échappées, blog littéraire

Marie Desplechin et Jean-Michel Othoniel, Mon Petit Théâtre de Peau d’Âne (8 avril 2011)

Sous la plume de Marie Desplechin, Jean-Michel Othoniel raconte comment il est devenu artiste. Enfant, ses parents l’ont éveillé à la culture en l’emmenant en voyage et dans les musées.
"Il n’y a pas une si grande différence entre la personne que j’étais alors et celle que je suis aujourd’hui. La plupart des gens, quand ils deviennent adolescents, ferment derrière eux la porte de leur enfance. Ils entrent dans la cour des grands et voilà, c’est fini. Quelques-uns pourtant font le chemin de retour. Ils ont gardé la clé de la porte. Ils viennent rechercher des choses qu’ils avaient enfermées autrefois.[...] Un artiste porte son univers très tôt en lui. Il le garde toute sa vie." p.3
Othoniel a ainsi croisé la route des œuvres de Marcel Duchamp, Robert Morris, Ovide ou encore Pierre Loti. De ces rencontres est née sa vocation d’artiste. Le petit théâtre de Peau d’Âne, un ensemble de personnages inspirés du conte de Perrault et crées par Pierre Loti pendant son enfance, a enchanté Jean-Michel Othoniel à tel point qu’il a décidé de réaliser une œuvre de verre et de tissu pour le mettre en valeur. On peut d’ailleurs la voir jusqu’au 23 mai au Centre Pompidou.
Un doux parfum d’enfance et de féerie règne dans ce livre ... L’écriture sensible et fluide de Marie Desplechin, le parcours de l’artiste, les photographies de l’enfance et des œuvres d’Othoniel, les aquarelles, tout est magnifique. Et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance puisque je ne connaissais absolument pas l’œuvre de ce plasticien. En fait, ce qui m’a touchée, c’est cet univers enchanté mais aussi et surtout la naissance d’une vocation. J’admire tous ces gens qui réussissent à trouver l’inspiration et à créer... Et puis, j’ai aimé aussi l’objet livre, son papier, son format, etc.
"Tu peux aimer comme tu veux, tu peux aimer qui tu veux." p.71.
Cette phrase est la dernière du livre. Je l’aime beaucoup... C’est un message que tous les parents devraient transmettre à leurs enfants...
Merci à Louise des Éditions courtes et longues qui fait voyager ce livre.

Voire l’article en ligne ...

© ÉDITIONS COURTES & LONGUES   |   Contact   |   Points de vente   |   Conditions générales de vente
Site réalisé par Mosquito et Paris-Beyrouth, Horaires cinémas, Lebanese fashion.