Éditions courtes et longues
Aucun bien dans le panier
DÉCOUVREZ L’HISTOIRE ET LES AUTEURS DE LA MAISON !!!

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Éditions courtes et longues, téléchargez le dossier de presse réalisé pour les 10 ans de la maison !

NOUVEAU CATALOGUE ! ///////////////////////////

Vous pouvez télécharger ici la plaquette pédagogique pour utiliser en classe « Créer avec… » et « Toutes mes histoires de l’art ». En partenariat avec les libraires.

Bric à Book

Marie-France Chevron-Zerolo, Mathilde Magnan, Gipsy (27 mai 2015)

Il existe en France des maisons d’éditions jeunesse formidables. Animées par un joli projet, elles ouvrent les yeux des enfants sur certaines valeurs de la vie. Nous voulons tous que nos enfants soient respectueux envers autrui, qu’ils en prennent conscience. Aussi, les maisons d’édition jeunesse ont un énorme rôle à jouer dans notre société. On parlait de « rôle politique », au sens de « la cité, la citoyenneté » pour le théâtre antique, il en va de même pour les albums jeunesse. Combien de fois, par exemple, ai-je vu un problème avec TroGnon se résoudre en ayant recours à la lecture ? Et je suis intimement persuadée que vous aussi, vous avez en tête un exemple.

Les Éditions courtes et longues font partie de ces maisons jeunesse qui me tiennent à cœur. Pour les différents messages des albums, mais aussi pour la qualité de leur parution. J’ai été soufflée voici quelques semaines par Fadoli, un album jeunesse qui mettait en avant la différence. Avec Gipsy (même auteur et même illustratrice) la magie a encore eu lieu. Imaginez, une pie vous raconte son histoire. Un matin, alors qu’elle était bébé, elle est tombée de son nid, et c’est Manu qui l’a recueillie. De ses mains, il a formé un cocon douillet et apporté l’oiseau chez lui. L’oiseau et l’enfant se sont adoptés mutuellement, et comme les parents de Manu vivent dans une roulotte, la pie a vu du pays. Un joli périple attend l’oiseau, ivre de la joie de vivre en communion avec la nature.

« Des reflets d’or sur la grande étendue d’eau. Je n’ai jamais vu un ciel aussi grand. C’était un pays sans arbre où Manu devenait poisson. »

Chaque double-page est un véritable tableau : le lecteur est à la fois happé par les illustrations, les couleurs qui reprennent les différentes saisons, mais aussi par la beauté poétique et sereine du texte. Quel bonheur pour Gipsy, la pie !

« C’est vrai que je n’ai pas de nid fixe, comme ceux et celles de mon espèce. mais j’ai un arbre ou un bout de branche dans chaque village où l’on est passés. Et peu de pies peuvent en dire autant. »

La seule ombre au tableau ? Les autres oiseaux pensent que Gipsy veut voler leur nid. Mais pour notre oiseau, la richesse est ailleurs :

« Je me nourris aussi de la liberté d’aller et venir où bon me semble.
On n’a pas besoin e plus pour vivre bien. »

Gipsy est une véritable pépite, une ode à la liberté, à la richesse des rencontres, au bonheur du quotidien, mais aussi aux gens du voyage et à leur façon de vivre. Passer par le biais d’une pie est un procédé tout simplement génial et porteur : la pie, l’oiseau voleur et mal vu qui symbolise ici le peuple des migrants.

Un véritable coup de coeur que j’ai aimé lire à TroGnon. Lui expliquer pourquoi on parle d’une pie, qui sont ces hommes qui vivent dans des roulottes sans attache de propriété est important pour moi. Un album sur l’Autre, sur la peur de la différence : des valeurs de tolérance que j’ai besoin de lui transmettre en ces temps où l’Autre, l’étranger devient de nouveau un élément à combattre.

Un album magistral !

Vers le Blog Bric à Book

© ÉDITIONS COURTES & LONGUES   |   Contact   |   Points de vente   |   Conditions générales de vente
Site réalisé par Mosquito et Paris-Beyrouth, Horaires cinémas, Lebanese fashion.