Éditions courtes et longues
Aucun bien dans le panier
DÉCOUVREZ L’HISTOIRE ET LES AUTEURS DE LA MAISON !!!

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Éditions courtes et longues, téléchargez le dossier de presse réalisé pour les 10 ans de la maison !

NOUVEAU CATALOGUE ! ///////////////////////////

Vous pouvez télécharger ici la plaquette pédagogique pour utiliser en classe « Créer avec… » et « Toutes mes histoires de l’art ». En partenariat avec les libraires.

Bibliothèque de Toulouse

Marcel Proust, Betty Bone, La Madeleine de Proust (2012)

Les Éditions courtes et longues qui publient des livres d’art pour les enfants et les adultes ont l’ambition de faire connaître aux jeunes lecteurs des œuvres de la littérature universelle, à travers des albums dont l’attractivité réside dans l’illustration. Après Rimbaud et Hugo, voici Marcel Proust et des extraits de Du côté de chez Swann, choisis et mis en images par Betty Bone. Celle-ci s’est efforcée de repérer, dans une œuvre a priori non destinée aux enfants, des passages « assez forts émotionnellement », d’en tirer des morceaux lisibles par des enfants, sur des thématiques qui les touchent : le surgissement de souvenirs d’enfance le drame de la séparation, la réminiscence d’un premier amour. En artiste accomplie, elle propose, à travers ces trois extraits, dans cet album grand format, une relecture singulière de l’univers proustien, par une mise en page et des images lumineuses, en aplats de couleurs prima ires. La madeleine est le premier extrait : à partir du goût d’un biscuit trempé dans une tasse de thé, jaillissent mille souvenirs. Les formes éclatées, décomposées, abstraites après l’image du narrateur assis devant son bol, traduisent l’apparition brutale du souvent en une explosion de couleurs et beaucoup de mouvement. Le drame du coucher est le deuxième extrait, où les illustrations, formes géométriques et traits minimalistes, se découpe en réserves claires sur l’obscurité du fond noir, transcrivant bien l’angoisse qu’éprouve le jeune Proust au coucher, dans l’attente du baiser de maman et la douleur de son départ. Gilberte est le vif et merveilleux souvenir de son premier amour, dont l’intensité s’exprime dans le jaune lumineux de la double page, sur le fond de laquelle courent les silhouettes du passé et qui explose en un tableau pleine page du visage de Gilberte... Ce magnifique travail de Betty Bone devrait donner envie de se plonger dans l’œuvre de Marcel Proust, dont les extraits choisis sont remis dans leur contexte en fin d’ouvrage.

© ÉDITIONS COURTES & LONGUES   |   Contact   |   Points de vente   |   Conditions générales de vente
Site réalisé par Mosquito et Paris-Beyrouth, Horaires cinémas, Lebanese fashion.