Éditions courtes et longues
Aucun bien dans le panier
DÉCOUVREZ L’HISTOIRE ET LES AUTEURS DE LA MAISON !!!

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Éditions courtes et longues, téléchargez le dossier de presse réalisé pour les 10 ans de la maison !

NOUVEAU CATALOGUE ! ///////////////////////////

Vous pouvez télécharger ici la plaquette pédagogique pour utiliser en classe « Créer avec… » et « Toutes mes histoires de l’art ». En partenariat avec les libraires.

Beaux Arts magazine

Roman Opalka, Opalka 1965/1- ∞ Autoportraits (n°328, octobre 2011)

Le livre du mois : Tête-à-tête avec Opalka

Les chiffres ne vieillissent pas, ils ne tremblent pas, ils se contentent de progresser immuablement, de 1 à l’infini. Les visages, eux, se plissent et se ravinent ; les cheveux blanchissent. La voix part dans les graves.

Roman Opalka, sa vie durant, a nourri l’ambition de matérialiser l’écoulement du temps. En croisant une peinture obsessionnelle de chiffres (sur des toiles de même dimension, en blanc, sur un fond recevant à chaque fois environ 1% de blanc supplémentaire), l’enregistrement quotidien du son de sa voix (prononçant les nombres qu’il était en train de peindre) et des autoportraits photographiques (après chaque séance de travail). Cette œuvre à triple détente, « fondée sur la durée de ma propre existence —d’artiste — a tous les aspects d’un égocentrisme exacerbé, mais pourtant, elle est avant tout universelle, expliquait-il, je ne raconte pas ma vie, mes rêves, mes fantasmagories, je n’illustre rien, je ne suis pas dans l’anecdote, je manifeste l’émotion de la vie, j’exalte la peinture, la verticalité d’un peintre — la verticalité de l’homme. »

Opalka est mort le 6 août dernier, mettant un terme au plus invraisemblable compte à rebours de l’histoire de l’art. Méticuleux jusque dans la postérité, il laisse derrière lui un ouvrage conçu comme « un descriptif complet et accessible pour toute nouvelle exposition de [ses] autoportraits montée en [son] absence. » Ce livre dispositif qui se déplie sous forme d’accordéons, enrichi d’une bande-son, est autant un mode d’emploi qu’une œuvre d’art. Il appartient désormais au lecteur, qui le déploiera vite ou lentement, d’éprouver la temporalité de cet objet métaphysique et vertigineux.

© ÉDITIONS COURTES & LONGUES   |   Contact   |   Points de vente   |   Conditions générales de vente
Site réalisé par Mosquito et Paris-Beyrouth, Horaires cinémas, Lebanese fashion.